Chapeau
Logo partenaires

La géothermie est une énergie qui permet de mettre à disposition une chaleur renouvelable, locale et à un prix maîtrisé. Pour faciliter son usage sur le territoire francilien, l’ADEME, la Région Île-de-France et le BRGM ont initié le projet Géoscan Île-de-France. Il doit permettre d’identifier les zones où le potentiel de la géothermie profonde est le plus favorable dans l’Ouest et le Sud de l’Île-de-France.

Actualités

22/02/24 Retour sur la journée porte ouverte Géoscan Ile-de-France sur le parvis de la Mairie de Versailles@BRGM Journée porte ouverte du projet Géoscan

Grand public, journalistes, professionnels se sont retrouvés pour en apprendre plus sur le projet et observer le camion vibrer. Portrait de Joëlle Colosio, Directrice régionale de l’ADEME Île-de-France, d'Olivier Blond, Conseillerrégional d’Île-de-France délégué à la santé environnementale et à la lutte contre la pollution de l’air, de Benjamin Lopez, Directeur régional du BRGM Île-de-France et de François de Mazières, Maire de Versailles devant le camion.

Voir le reportage de TV 78, l'article de Echo Ile-de-France, l'article du parisien.

 

21/02/24 Journée portes ouvertes, parvis de la Mairie de Versailles

Mairie de Versailles
Mairie © Versailles.fr

Comment fonctionne un camion vibreur? Quel ressenti quand on est à proximité? Comment cela va-t-il permettre de caractériser les ressources géothermales? Venez voir un camion en démonstration et rencontrer nos experts qui répondent à vos questions sur le parvis de la maire de Versailles, de 10 à 18h00, le 21 février.

 

 

06/02/24 Wébinaire d'information sur la campagne géophysique Géoscan Île-de-Fra

camion vibreur pour acquisition géophysique
Acquisition géophysique

nce

Géoscan est une campagne d’exploration pour acquérir les connaissances du sous-sol nécessaires à l’identification des endroits les plus favorables à la géothermie dans l’Ouest et le Sud de l’Île-de-France. L’ADEME, la région Île-de-France et le BRGM proposent un webinaire pour présenter le projet. Objectifs et déroulement de la campagne, les collectivités poseront leurs questions

Enjeux pour le territoire

Défis énergétiques franciliens 

En région Île-de-France, le secteur du bâti (résidentiel et tertiaire) représente 69 % des consommations énergétiques, soit 124 TWh (source : ROSE). Cela en fait un secteur où la sobriété, l’efficacité énergétique et les usages des énergies renouvelables et de récupération (EnR&R) sont fondamentaux. Comme la chaleur représente les 2/3 des consommations énergétiques du secteur, la chaleur renouvelable est un enjeu stratégique pour la transition de la région. D’autant que la région importe plus des 3/4 de l’énergie consommée sur son territoire. Cela fait de la géothermie profonde, chaleur durable issue du sous-sol du territoire, une pièce maîtresse pour l’adaptation au changement climatique de la région.

L’atout géothermique

La géothermie profonde (à distinguer de la géothermie de surface, voir FAQ Q21) peut être utilisée directement pour répondre à des besoins industriels ou agricoles, mais son usage le plus courant est d’alimenter des réseaux de chaleur. Ces derniers sont particulièrement pertinents pour le territoire francilien, étant donné la densité de son urbanisation. On en dénombre 118 dont 46 sont déjà alimentés par géothermie profonde. Il faut dire que le sous-sol du territoire, riche en nappes souterraines, est très propice à la géothermie. L’Île-de-France accueille d’ailleurs la plus grande concentration européenne d’installations de géothermie profonde.

Chiffres de la géothermie en Île-de-France

A ce jour, les installations de géothermie sont principalement concentrées dans l’Est du territoire (Val-de-Marne, Seine-Saint-Denis) mais le potentiel géothermal est également important dans le Sud et l’Ouest de la région. Le projet Géoscan Île-de-France permettra de caractériser la ressource de l’Ouest et du Sud de la région et de faciliter le développement de nouveaux projets. Dans ses projections pour s’adapter au changement climatique, la Région Île-de-France compte sur cette énergie locale et renouvelable

Stratégie énergie climat de la Région Île-de-France, 2018
Stratégie énergie climat de la Région Île-de-France, 2018

 

Cartes

Les zones où de nouveaux relevés géophysiques sont nécessaires sont définies en fonction :

  • des données qui étaient déjà disponibles sur le sous-sol (voir FAQ Q2) ; 
  • des incertitudes géologiques à lever ;
  • des zones de développement souhaité de la géothermie ;
  • de contraintes pratiques au passage des camions. 

C’est sur ces lignes que vont passer les camions vibreurs pour effectuer les mesures.

Carte du tracé prévisionnel de la campagne géophysique en Île-de-France (BRGM, ADEME, Région Île-de-France)
Carte du tracé prévisionnel de la campagne géophysique en Île-de-France (BRGM, ADEME, Région Île-de-France)

En savoir plus sur la campagne d’acquisition géophysique avec camions vibreurs sur cette page dédiée.

Lors du déroulement de la campagne d’acquisition (du 26 février au 15 avril 2024, consulter la rubrique dédiée), une carte permettant de visualiser l’avancée de travaux sera disponible ici.

Calendrier

Novembre 23 Formalisation du partenariat ADEME, Région Île-de-France, BRGM
Novembre 23/Février 24 Travaux préparatoires aux études géoscientifiques
15 décembre 23 Début des travaux de reconnaissance du terrain en vue de la campagne d’acquisition géophysique
6 février 24 Séminaire d’information des communes du territoire 
21 février 24 Journée portes ouvertes à Versailles pour le grand public 
26 février au 15 avril 24 Dates prévisionnelles de la campagne d’acquisition géophysique
Avril 24/Avril 25 Travaux d’intégration des études géophysiques, géologiques, hydro-thermiques et géochimiques
2ème semestre 25 Résultats des travaux

Au moment du déroulement de la campagne, un calendrier précis des passages prévisionnels des camions sera disponible. 

Documents

Sur le projet Géoscan Île-de-France

Sur la géothermie profonde

  • Retours d'expérience :

Résultats

La combinaison des études géophysiques, géologiques, hydro-thermiques et géochimiques permettra d’identifier les zones les plus favorables au développement de la géothermie profonde dans les territoires étudiés (cartes de potentiel) voir FAQ Q12, 13, 14. Les résultats finaux seront disponibles au deuxième semestre 2025.

A destination des experts (services des collectivités, professionnels de la géothermie et des énergies renouvelables), des résultats intermédiaires seront mis à disposition au cours des différentes phases des travaux.

Pour toute information : geoscan[at]brgm.fr