Le projet Géoscan, porté par l’Agence de la transition écologique (ADEME), le Ministère de la transition écologique et de la cohésion des territoires et le Service géologique national (BRGM), a pour objectif d’améliorer les connaissances du sous-sol pour identifier les endroits les plus favorables au développement de la géothermie profonde en France.


Logo Geoscan Ile-de-FranceSur des territoires à potentiel présumé pour le déploiement de cette énergie renouvelable, des partenaires s’associent afin de mettre en place des campagnes d’exploration. Ainsi, le projet Géoscan Île-de-France, rassemble l’ADEME, la Région Île-de-France et le BRGM. Alors que cette région accueille déjà la plus grande concentration d’installations de géothermie profonde en Europe, le potentiel de cette ressource reste à préciser dans l’Ouest et le Sud du territoire.


Au moment où se conjuguent lutte contre le changement climatique, prix élevé des énergies conventionnelles et besoin de renforcer notre souveraineté énergétique, Géoscan veut faciliter le développement de cette solution décarbonée, au prix stable et locale (voir FAQ Q3).

Actualités

22/02/24 Retour sur la journée porte ouverte Géoscan Ile-de-France sur le parvis de la Mairie de Versailles@BRGM Journée porte ouverte du projet Géoscan

Grand public, journalistes, professionnels se sont retrouvés pour en apprendre plus sur le projet et observer le camion vibrer. Portrait de Joëlle Colosio, Directrice régionale de l’ADEME Île-de-France, d'Olivier Blond, Conseillerrégional d’Île-de-France délégué à la santé environnementale et à la lutte contre la pollution de l’air, de Benjamin Lopez, Directeur régional du BRGM Île-de-France et de François de Mazières, Maire de Versailles devant le camion.

Voir le reportage de TV 78, l'article de Echo Ile-de-France, l'article du parisien.

 

21/02/24 Journée portes ouvertes, parvis de la Mairie de Versailles

Mairie de Versailles
Mairie © Versailles.fr

Comment fonctionne un camion vibreur? Quel ressenti quand on est à proximité? Comment cela va-t-il permettre de caractériser les ressources géothermales? Venez voir un camion en démonstration et rencontrer nos experts qui répondent à vos questions sur le parvis de la maire de Versailles, de 10 à 18h00, le 21 février.

 

 

 06/02/24 Wébinaire d'information sur la campagne géophysique Géoscan Île-de-Fra

camion vibreur pour acquisition géophysique
Acquisition géophysique

nce

Géoscan est une campagne d’exploration pour acquérir les connaissances du sous-sol nécessaires à l’identification des endroits les plus favorables à la géothermie dans l’Ouest et le Sud de l’Île-de-France. L’ADEME, la région Île-de-France et le BRGM proposent un webinaire pour présenter le projet. Objectifs et déroulement de la campagne, les collectivités poseront leurs questions

L’exploration

Valoriser la chaleur du sous-sol implique de pouvoir identifier les endroits où la ressource est la plus favorable. Pour cela, il faut connaître le sous-sol et ses propriétés. L'espace souterrain n'est cependant pas accessible directement et les forages sont très couteux. La combinaison de différentes méthodes scientifiques permet de répondre à ce défi, par des campagnes d’exploration.
Elles se composent :

  • D’études géophysiques. Elles peuvent comporter une phase d’acquisitions de nouvelles données ou se baser sur le retraitement de données existantes. L’acquisition consiste à utiliser la propagation d’ondes acoustiques et leur réflexion sur les couches géologiques, comme le fait une échographie. Le traitement de ces données permet de définir et d’imager la géométrie et les propriétés du sous-sol. 
  • D’études géologiques. Elles permettent d’analyser plus en détail la nature des couches géologiques et de les caractériser par rapport à la ressource géothermale recherchée.
  • D’études hydro-thermiques et géochimiques. Elles contribuent à la production de visions dynamiques des réservoirs géothermaux et des fluides qui y circulent. 

C’est la synthèse de ces éléments qui va permettre de cibler au mieux le potentiel.

Les résultats des études seront disponibles dans la rubrique dédiée. Il faut cependant compter un an entre le moment où l’acquisition géophysique est réalisée et celui où les données sont traitées et combinées de façon à pouvoir dégager des potentiels.

En savoir plus sur la campagne d’acquisition géophysique avec camions vibreurs sur cette page dédiée.

La géothermie

La géothermie, alliée de la transition énergétique 

On appelle géothermie profonde l’exploitation de l’énergie contenue dans le sous-sol. Située à des profondeurs comprises entre 200 et 3 000 mètres de profondeur, l’eau présente dans des aquifères profonds est captée par forages et sert de vecteur pour transférer la chaleur des profondeurs vers la surface. 

  • Naturellement présente, son exploitation est très peu carbonée (un complément peut être mobilisé sous formeLes chiffres de la géothermie profonde d’appoint pendant les grands pics de froid notamment, voir FAQ Q19) ;
  • Valorisée localement, elle n’entraine pas de transport et s’intègre bien à son environnement ;
  • Elle demande un investissement initial important (CAPEX) mais présente ensuite des coûts d’exploitation stables et réduits (OPEX). Ce coût maîtrisé se répercute sur les factures énergétiques des habitants raccordés aux réseaux de chaleur alimentés par la géothermie.

La géothermie profonde, comment ça marche ?

Une installation type de géothermie profonde est couplée à un réseau de chaleur. Elle est constituée d’un doublet de forages : 

  • Un premier forage producteur puise le fluide géothermal dans l’aquifère ; 
  • Un second forage de réinjection rejette dans l’aquifère d’origine du fluide géothermal refroidi après exploitation en surface de son contenu énergétique. 

Le doublet est connecté à un échangeur thermique en surface qui transfère la chaleur du fluide géothermal à l’eau d’un réseau de chaleur qui alimente des unités de chauffage urbain, le chauffage de serres, de piscines, d’établissements thermaux, de bâtiments communaux, l’aquaculture ou encore les procédés industriels. Un réseau alimenté par géothermie profonde en Île-de-France permet de chauffer et de fournir de l’eau chaude sanitaire en moyenne 6 700 équivalent-logements. 

En savoir plus sur les technologies de géothermie profonde sur cette page dédiée.

Les chiffres de la géothermie profonde en France et Île-de-France en 2022

Les chiffres de la géothermie profonde en France et Île-de-France en 2022

 Les chiffres de la géothermie en bref

Les chiffres de la géothermie en bref

En savoir plus sur les chiffres de la géothermie profonde, visualiser les installations en activités sur l'espace cartographique.

Documents

Sur le projet Géoscan 

Sur la géothermie profonde