(2018-2021) GEORISK, favoriser les projets de géothermie profonde en réduisant les risques


Chapeau

Le projet GEORISK répond, avec le projet GEOENVI, aux objectifs fixés dans le cadre du programme européen Horizon 2020. Il vise à développer des solutions facilement implémentables en vue de dépasser les obstacles à un large déploiement des énergies renouvelables.

Contexte

logo georiskDans le cadre du développement d'un projet de géothermie profonde, les développeurs ne peuvent être certains des caractéristiques (température et débit) de la ressource géothermique que lorsque le premier forage a été réalisé dans le réservoir géothermique ciblé.

Une fois le forage effectué, les nouvelles connaissances acquises réduisent le risque lié à la ressource et permettent d'attirer des capitaux externes. Actuellement, des mécanismes de financement permettant de réduire ce risque ont été mis en place dans 6 pays européens.

Le projet GEORISK vise à mettre au point, dans toute l'Europe et dans certains pays tiers cibles, des mécanismes financiers. D’une durée de 30 mois, ce projet européen issu du programme Horizon 2020 regroupe 15 partenaires au sein d'un consortium coordonné par le Conseil Européen de l’Energie Géothermique (EGEC).

Objectifs du projet

Le projet GEORISK a pour objectif d'atténuer les risques, notamment financiers, des projets de géothermie profonde. Cette atténuation du risque, au moyen d'instruments financiers, permet de réduire l'exposition financière des promoteurs en cas d'échec du développement d'un gisement géothermique.

Le projet GEORISK a pour objectif de mettre en place une telle assurance contre les risques afin de couvrir la phase d'exploration et les premiers forages. Afin de réduire les conséquences financières de ces risques en termes de ressources pour le développeur du projet, ils doivent être répartis afin que les initiateurs du projet ne supportent plus l’intégralité de ceux-ci, mais seulement une part acceptable.

Rôle du BRGM

Le rôle du BRGM dans ce projet est principalement d’établir un registre de risques et les perspectives envisageables. En d’autres termes, il s’agit d’évaluer et de présenter les risques qui pourraient être atténués financièrement. La première étape est donc l’identification des risques plausibles. L’approche consiste en une revue des projets européens antérieurs ainsi qu’en une revue de la littérature existante. Le retour d’expériences du consortium GEORISK fait également partie de l’approche utilisée.

Résultats attendus

Le but final du projet GEORISK est de créer entre autres des marchés durables en matière de géothermie, avec une sécurité d’investissement à long terme. Cela permettrait de soutenir le développement de projets géothermiques à grande profondeur en Europe, mais aussi dans le monde entier. Les résultats attendus sont :

  • L’évaluation des risques ;
  • L’élaboration d’outils pour l’atténuation des risques ;
  • L’établissement de programmes d’atténuation durable des risques dans les pays ciblés ;
  • L’aide à la transition des régimes d'assurance existants en Europe (France, Allemagne, Turquie, Suisse, Danemark, Pays-Bas…) en fonction de la maturité du marché du secteur ;
  • La reproduction et la promotion de systèmes d'assurance pour les pays cibles en Europe (Hongrie, Pologne, Grèce, Belgique, Croatie, Slovénie, Espagne…).

Partenaires du projet

Belgique :

  • EGEC (coordinateur)

France :

  • BRGM
  • AFPG

Allemagne :

  • Bundesverband Geothermie
  • GEC CO

Turquie :

  • JESDER
  • TÜBITAK
  • Develpment Bank of Turkey

Hongrie

  • Mining and Geological Survey Of Hungary
  • GEOEX

Grèce :

  • CRES
  • PPC Renewables

Suisse :

  • The Swiss Federal Office of Energy - Federal Department for Environment, Transport, Energy and Communications
  • Géothermie Suisse

Pologne :

  • Mineral and Energy Economy Research Institute of Polish Academy of Sciences
partenaires projet georisk

Pour aller plus loin