La centrale géothermique de Bouillante (Guadeloupe)


Types de géothermie
Profonde
Technologie
Technologies de géothermie profonde
Usage
Production d’électricité

La centrale

La centrale géothermique de Bouillante (Guadeloupe), gérée par la société Géothermie Bouillante, est située au cœur de la commune de Bouillante en Guadeloupe, sur Basse Terre.

 

 Bouillante vue aerienne
Bouillante, vue aérienne © BRGM

 

Elle a une capacité globale de 15,5 MW électriques répartie sur les deux unités de production qui la composent : Bouillante 1 et Bouillante 2.

Bouillante 1 a une capacité de 4,5 MW électriques et peut produire 30 GWh annuellement. Elle a été mise en service en 1986 par EDF, a été reprise par CFG Services en 1995 et a été complètement rénovée en 2013.

Bouillante 2, mise en service en 2005, présente une puissance installée de 11 MW électriques.

Ces deux unités sont alimentées grâce à 2 puits de production et un puits de réinjection qui permettent d’exploiter un fluide à 250-260 °C prélevé au sein d'un réservoir à une profondeur comprise entre 500 et 1 000 m.

Coupe schématique du gisement géothermique de Bouillante

coupe schématique du gisement géothermique de bouillante
© BRGM

La centrale de Bouillante produit annuellement de 100 à 110 GWh, ce qui représente de 6 à 7 % de la consommation totale d’électricité de la Guadeloupe.

Depuis 2016, le capital de la société Géothermie Bouillante est détenu majoritairement par Ormat Technologies, qui en possède aujourd’hui 60 %, la Caisse des Dépôts et Consignations (25 %) et le BRGM (15 %) étant les autres actionnaires.
 

Historique et perspectives

Le gisement géothermique de Bouillante a fait l’objet de différents travaux de recherche et de développement et de plusieurs campagnes d’exploration depuis la fin des années 1960, grâce auxquels ont été effectués les premiers sondages et forages d'exploration, sous l'égide du BRGM, et les forages suivants.

Dans les années 70, quatre forages verticaux profonds (BO-1, 2, 3 et 4) ont été réalisés par une entreprise privée innovante, la société Eurafrep. A partir de 2000, un projet d'extension des activités géothermiques a été mis à l’étude pour augmenter les capacités installées : trois nouveaux puits déviés ont alors été forés (BO-5, 6 et 7).

Seul le puit BO-2, d’une profondeur de 350 m, a alimenté la première unité de la centrale jusqu’en 2005. Aujourd’hui, ce sont les forages BO-5 et 6 qui approvisionnent les deux unités de production. Le puits BO-2 est utilisé pour la réinjection partielle des fluides de production et les puits BO-4 et BO-7 sont des puits d’observation.

 

 vue des puits Bouillante
Vue des puits, Bouillante © BRGM

 

Grâce aux études d’exploration menées par le BRGM, plusieurs projets sont à l’étude pour développer l’exploitation et l’extension du site (site actuel, nord et sud de la baie de Bouillante).

Géothermie Bouillante a en effet annoncé, en 2016, sa volonté d’accélérer le développement de la centrale, en triplant sa capacité installée pour atteindre ainsi 45 MW en 2021.

En dehors de la concession de Bouillante, d’autres sites sont également en cours d’exploration sur Basse Terre en Guadeloupe, notamment dans le périmètre du permis exclusif de recherche dit "de Vieux Habitants". Il en est de même en Martinique, l’objectif étant de réaliser de nouvelles unités de production d’électricité géothermique dans les Antilles françaises.
 

En savoir plus

La centrale de Bouillante

  • BRGM (2015), "Bouillante, capitale de la géothermie" :


  • BRGM (2005), "Géothermie Bouillante : quand la chaleur de la terre produit de l'électricité" :


 

Les projets en Guadeloupe et dans la Caraïbe

 

Position X
-61.769052
Position Y
16.127409