Etude des potentialités géothermiques en région Provence-Alpes-Côte d’Azur


Document édité en avril 2013
Image
etude potentialites paca

Cette étude est le résultat de la deuxième phase d'un projet cofinancé par la direction régionale de l'ADEME en Provence-Alpes-Côte d'Azur (PACA) et le BRGM, et copiloté en collaboration étroite avec la DREAL PACA et la région.

Elle est née de leur volonté de comparer la filière géothermique aux autres filières d’énergies non renouvelables dans la région et d'évaluer le potentiel géothermique mobilisable sur nappe et sur sonde en région Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Elle fait suite à la première phase de ce projet conduite par le BRGM pour élaborer un atlas des ressources géothermiques en PACA.

Le rapport relatif a cette étude présente la méthodologie utilisée pour calculer le potentiel mobilisable des ressources en tout point de la région. Elle consiste à confronter la demande énergétique des bâtiments (en s’appuyant sur la BD TOPO® de l’IGN) et l’énergie disponible issue de la géothermie sur nappes ou sur sondes. La grille de calcul utilisée est identique à celle qui a servi à l’établissement de l’atlas, les données "de base" étant contenues dans des cellules de 500 m de côtés.

Les  principaux résultats de ce travail montrent que, même si le potentiel mobilisable est bien inférieur au potentiel disponible, il n’en demeure pas moins que, mis à part dans les deux départements strictement alpins, il est élevé. Il existe des disparités d’un département à l’autre, en fonction non seulement de l’(hydro)géologie, mais aussi de la densité et de la nature des contraintes de l’occupation de l’espace et de la demande énergétique.

Il montre également que le potentiel mobilisable issu de la géothermie sur nappe est du même ordre de grandeur que celui de la  géothermie sur sondes

Pour en savoir plus, télécharger le rapport "Etude des potentialités géothermiques en région Provence-Alpes-Côte d’Azur : atlas géothermique et évaluation du potentiel géothermique mobilisable".