État de l’art sur la sismicité anthropique due aux opérations de géothermie profonde / BRGM


Document édité en février 2020
Image
projet gnostic brgm

La sismicité anthropique est un sujet de préoccupation récurrent. Ce rapport présente les résultats du projet Gnostic conduit par le BRGM dans le cadre de la convention ADEME-BRGM 2019 dont l'objectif est d'expliquer les séismes liés aux opérations de géothermie profonde en s'appuyant sur des cas d'étude traités du point de vue opérationnel : qu’est-ce qui a généré ce(s) événement(s) et quel a été leur impact ?

Ce rapport, à visée pédagogique, est destiné à des acteurs institutionnels ou de la géothermie qui sont amenés à interagir avec les publics sur ces questions. Il a pour but d’être une ressource pour expliquer les événements sismiques et les dispositifs mis en oeuvre pour les éviter.

Il présente donc :

  • la géothermie profonde ;
  • les activités industrielles qui génèrent de la sismicité avec un focus sur la géothermie en particulier ;
  • comment la différence est faite entre séisme naturel et séisme induit/déclenché ;
  • les mesures de préventions et de surveillance mises en oeuvre dans des projets de géothermie profonde ;
  • la règlementation française ;
  • des cas d’études de sismicité anthropique liée à la géothermie: Soultz-Sous-Forêts, Bâle, Landau, St Gall, Pohang ;
  • les grandeurs caractérisant la sismicité ;
  • les mécanismes physiques qui déclenchent de la sismicité.

Il propose également un lexique pour bien comprendre les termes utilisés quand on parle de la sismicité.

Ce rapport fait partie d’un kit de communication sur la sismicité induite par des opérations de géothermie profonde qui comprendra également :

  • une notice de contexte sur la communication sur la sismicité induite dans les opérations de géothermie
  • un rapport proposant des éléments de communication.

Pour en savoir sur les résultats du projet Gnostic, télécharger le rapport public BRGM/RP-69689-FR