(2018-2021) GEOENVI, s'attaquer aux préoccupations environnementales afin de développer la géothermie profonde en Europe


Chapeau

L'objectif du projet GEOENVI est de faire en sorte que la géothermie profonde puisse jouer pleinement son rôle dans le futur approvisionnement énergétique de l'Europe.

Contexte

logo GEOENVILa géothermie profonde a un grand potentiel de développement dans de nombreux pays européens. Toutefois, les avantages de l’utilisation de la géothermie pour la production d’électricité et pour le chauffage et le refroidissement ne sont pas bien connus.

Récemment, la production d’électricité géothermique dans certaines régions est confrontée à une perception négative, notamment en termes de performance environnementale, ce qui pourrait sérieusement entraver son adoption sur le marché.

L’évaluation de l’impact sur l’environnement est donc une condition préalable au déploiement des ressources géothermiques profondes.

C’est toute la raison d’être du projet GEOENVI issu du programme européen Horizon 2020 pour une durée de 30 mois (2018-2021). Il regroupe 16 partenaires au sein d'un consortium coordonné par l'EGEC.

Objectifs du projet

Le projet GEOENVI vise à répondre aux préoccupations environnementales, qu’il s’agisse des impacts ou des risques. Une base de données publique sera mise en ligne pour clarifier les problématiques environnementales, et apporter de la documentation transparente sur chacune des problématiques, en fonction du contexte du projet de géothermie et de ses caractéristiques. Il sera également possible de consulter et d’alimenter la base de données avec des informations environnementales spécifiques à des sites.

Un deuxième objectif du projet sera d’harmoniser la manière de déployer les Analyses de Cycle de Vie (ACV) pour les projets de géothermie profonde. Bien que les méthodes d’ACV soient bien normalisées, les spécificités des projets de géothermie rendent en effet aujourd’hui l’implémentation difficile. Des cas d’étude seront proposés dans les différents pays partenaires pour tester les développements proposés.

Enfin, un important travail sera entrepris auprès des décideurs et des parties prenantes pour faire adopter les résultats du projet. Notamment, un des objectifs est de proposer une harmonisation de la règlementation environnementale de chaque pays concernant la géothermie profonde.

Rôle du BRGM

Le BRGM est l’un des partenaires clés du projet GEOENVI. Il est particulièrement chargé de cartographier les impacts et risques environnementaux à travers la mise en place de la base de données publique en ligne.

Résultats attendus

Le projet GEOENVI se concentre sur six pays clés présentant un potentiel géothermique profond, une maturité des marchés et des paramètres géologiques variables : la France, l’Italie, la Belgique, l’Islande, la Turquie et la Hongrie.

Les résultats suivants sont attendus :

  • Cartographie des impacts et des risques environnementaux, ainsi que leur perception et mise  à disposition des résultats sous forme d’une base documentaire publique en ligne ;
  • Élaboration d’une méthodologie harmonisée pour évaluer les impacts environnementaux des centrales géothermiques au moyen d’une approche axée sur le cycle de vie ;
  • Incitation des décideurs à adopter les recommandations de réglementation et les acteurs du marché à utiliser les outils développés dans GEOENVI, en particulier la méthodologie de l’Analyse du Cycle de Vie (ACV).

Partenaires du projet

Belgique :

  • EGEC
  • VITO

Italie :

  • Enel Green Power
  • CSGI
  • Rete Geotermica
  • COSVIG
  • CNR-IGG

France :

  • BRGM
  • Paris Minetech
  • ES Géothermie

Hongrie :

  • National and Geological Survey of Hungary

Islande :

  • GEORG
  • ISOR
  • Orkustofnun (national Energy Authority)

Turquie :

  • Dokuz Eylul University
  • JESDER
partenaires GEOENVI

Pour aller plus loin